Fracture numérique : l’illectronisme

Définition : d’après le Larousse, il s’agit de l’état d’une personne qui ne maîtrise pas les compétences nécessaires à l’utilisation et à la création des ressources numériques. On distingue dans l’illectronisme les lacunes liées à l’utilisation des outils numériques (ordinateurs, smartphone, etc.) et celles liées à l’usage des contenus disponibles (formulaire en ligne, acheter sur un site Web, boite mail).

17% de la population française est concernée par l’illectronisme, une problématique que la crise sanitaire a accentué. L’accès au numérique, et les compétences que ce dernier requiert, sont plus que jamais indispensables au quotidien des Français pour continuer à apprendre, travailler, avoir accès aux soins et à ses droits, se divertir, consommer…

Comment agir ?

Afin de rapprocher le numérique du quotidien des Français, partout, le plan de relance de l’état attribue 250 millions d’euros en faveur de l’inclusion numérique. Un budget en partie alloué aux acteurs qui fournissent des solutions d’accompagnement au numérique.

« L’inclusion numérique, c’est 80% d’humain et 20% d’informatique, résume Marie Cohen-Skalli, co-directrice d’Emmaüs Connect. Les premiers acteurs à faire face à cette fracture sont les travailleurs sociaux et les structures associatives locales. Certaines zones sont dépourvues de tout service d’accompagnement. Cette crise sanitaire révèle à quel point il est urgent de changer d’échelle. Pour y arriver, il est nécessaire d’agir ensemble (secteur privé et public) en aidant les structures sociales à mettre en place des solutions locales, au plus près des publics, sans démultiplier les étapes des parcours d’insertion. Emmaüs Connect se mobilisera pour accompagner la montée en puissance de nombreux conseillers numériques France Services. »

A titre d’exemple ce déploiement débutera dans l’Indre en octobre 2021 où 3 conseillers numériques sous la tutelle d’un(e) chargé(e) de déploiement départemental seront à l’œuvre sur le terrain. Concrètement, il s’agit d’intervenir directement au sein de structures sociales du territoire pour accompagner des personnes en précarité sociale et numérique. Les équipes auront également pour objectif d’accompagner certaines de ces structures à prendre en main l’ensemble des offres d’Emmaüs Connect pour devenir de véritables Relais Numériques.

Parce que l’inclusion numérique passe par l’intervention de nombreux acteurs de terrain non spécialisés dans le numérique (travailleurs sociaux, secrétaires de mairie, agents des collectivités territoriales, etc. …), l’État fait par ailleurs le choix d’investir dans le déploiement de l’outil « Aidants Connect » (10 millions d’euros dédiés). Ce dispositif est un service public numérique visant à sécuriser le fait qu’un aidant professionnel réalise pour le compte d’un usager une formalité administrative.

Généralisé avec le plan de relance (5 millions d’euros), il s’implante aussi bien dans les espaces France services que les médiathèques, les espaces publics numériques, les guichets de services publics de proximité, les centres d’insertion, les structures d’aide juridictionnelle et associatives.

Rencontre avec les équipes d’Emmaüs Connect qui accompagnent les plus démunis dans la jungle numérique et si vous voulez vous engager en donnant de votre temps et de votre expertise, vous êtes les bienvenus !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :